Passer au contenu
Les cantons du Jura, de Neuchâtel et de Glaris affichent les loyers les moins chers

Communiqué de presse -

Les cantons du Jura, de Neuchâtel et de Glaris affichent les loyers les moins chers

Que coûte la vie en Suisse ? Les appartements locatifs sont en moyenne jusqu’à 55 % moins chers dans le Jura que dans les autres cantons. Pour les logements en propriété, la différence de prix s’élève même à plus de 70 %. Une évaluation d’ImmoScout24 indique où trouver les appartements les moins chers, mais aussi où le rêve d’accéder à la propriété risque de se briser.

Outre le canton du Jura, ceux de Glaris et de Neuchâtel font également partie des adresses les plus abordables. Les appartements locatifs les plus chers se trouvent dans les cantons de Zoug, de Zurich et de Genève. Ces résultats sont tirés d’une analyse comparant les prix affichés dans les annonces publiées par la plateforme immobilière ImmoScout24 en 2020.

Les appartements locatifs de 3,5 pièces, les plus recherchés, ont servi de biens de référence. Tandis que les locataires du canton de Zoug doivent débourser environ 2 583 francs pour en louer un, le même type d’appartement coûte seulement 1 167 francs dans le Jura.

La différence est encore plus grande lorsque l’on compare les appartements en copropriété de 4,5 pièces: avec un prix de vente affiché à plus de 1,7 million, un tel bien situé dans le canton de Zoug est inaccessible pour la plupart des Suisses. A Nidwald et à Bâle-Ville, des prix respectifs de 1,4 et 1,3 million transforment de nombreux rêves de propriété en illusion. L’achat est nettement plus abordable dans le canton de Glaris. Là, l’appartement ne vaut en moyenne que 608 400 francs. Le Jura est le moins cher, avec un prix de vente de 501 251 francs en moyenne.

L’emplacement est crucial
« On peut généralement dire que plus l’emplacement est central, plus les appartements sont chers », explique Martin Waeber, Managing Director chez ImmoScout24. « C’est pourquoi il existe parfois de grandes différences de prix au sein des cantons. » Ainsi, les loyers du Jura bernois sont en moyenne 644 francs moins chers que dans l’agglomération de la capitale fédérale. Ceux qui ne sont pas obligés de vivre dans le centre ont donc de fortes chances d’économiser – et ce, pas uniquement dans le Jura. La région d’Aarau laisse également entrevoir des économies potentielles par rapport à la région de Limmattal, avec une différence de 452 francs par mois en moyenne. « Dans la région allant de Granges à Zurzach, nous prévoyons que le nombre de logements vacants continuera d'augmenter dans les années à venir en raison des projets de construction en cours », déclare M. Waeber. Cette offre excédentaire pourrait entraîner des corrections de valeur sélectives, qui se traduirait par une baisse des prix de location et d'achat.

L’épidémie de Covid-19 pousse les prix vers le haut – et les acheteurs vers la campagne
De plus en plus de gens rêvent de posséder leur logement. « Avec la pandémie, l’intérêt pour la propriété a véritablement explosé », raconte M. Waeber. « En 2020, 40 % d’abonnements de recherche pour les ventes immobilières de plus qu’en 2019 ont été créés sur ImmoScout24. La hausse a commencé en avril et persiste depuis. » Avec la demande, les prix aussi ont connu une augmentation – la plus forte depuis dix ans. Fin 2020, les prix des maisons individuelles étaient supérieurs de 5,6 % par rapport au début de l’année. La hausse est pratiquement identique pour les appartements en copropriété (+5,5 %).

« Nous constatons que les gens ont tendance à chercher davantage dans un plus grand périmètre lors de leur recherche de propriétés », poursuit M. Waeber. Avec le Covid-19, les logements situés en dehors du centre enregistrent désormais un regain d’intérêt. De là à entraîner une baisse des prix dans le centre, l’expert n’y croit toutefois pas. « Même si la vie à la campagne gagne en attractivité en raison de la pandémie, cette évolution ne palliera pas le manque de logements au centre. » Le taux de logements vacants augmente plutôt dans les zones périphériques et non là où la surface habitable serait de toute façon réduite. D’après M. Waeber, outre la popularité du télétravail et le besoin d’une plus grande proximité avec la nature, le facteur de l’installation à la campagne est aussi le prix. Ce dernier a fortement augmenté et devient désormais inabordable pour beaucoup, en particulier dans les endroits proches des agglomérations.

Toutefois, les prix des appartements et maisons ne sont pas les seuls à différer selon les lieux ; c’est également le cas de la charge fiscale ou des primes d’assurance. M. Waeber recommande de prendre en compte ces dernières en même temps que le niveau de revenu ou les coûts du trajet domicile/travail lors de la comparaison des biens. « De nombreux facteurs doivent être pris en compte lors du choix d'un nouveau domicile. Il convient donc d'avoir une vue d'ensemble correspondant à sa situation personnelle afin de trouver la meilleure solution de logement. »

Base de données
Les données sont tirées d’une évaluation des prix indiqués dans les annonces publiées sur ImmoScout24 pendant la période du 1er janvier au 31 décembre 2020. Les annonces prises en compte pour les appartements à louer sont celles des 3,5 pièces entre 600 et 5 000 francs, ainsi que les annonces pour les appartements à vendre de 4,5 pièces entre 45 000 et 9 000 000 francs. Seules les régions comptant au moins 60 objets en 2020 ont été prises en considération.

Thèmes


Avec plus de 87'000 offres tous les jours et plus de 5,4 millions de visites par mois, ImmoScout24 (www.immoscout24.ch), est la place de marché en ligne la plus visitée pour les logements et l’immobilier commercial en Suisse. ImmoScout24 est une division de Scout24 Suisse SA (www.scout24.ch). Il regroupe des plateformes pour les véhicules (www.autoscout24.ch, www.motoscout24.ch), l’immobilier (www.immoscout24.ch),petites annonces (www.anibis.ch) et en matière d'assurances et de finances (www.financescout24.ch. L’entreprise appartient à Ringier SA (50%) et à la société d’assurances suisse la Mobilière (50%).

Contacts presse

Daniel de Carvalho

Daniel de Carvalho

Contact presse Director Corporate Communications +41 31 744 12 42
Sebastian Sinemus

Sebastian Sinemus

Contact presse Corporate Communications Manager & Media Spokesperson +41 31 744 12 43

Contenus similaires

Welcome to ImmoScout24!

Avec plus de 87'000 offres tous les jours et plus de 5,4 millions de visites par mois, ImmoScout24 (www.immoscout24.ch), est la place de marché en ligne la plus visitée pour les logements et l’immobilier commercial en Suisse. ImmoScout24 est une division de Scout24 Suisse SA (www.scout24.ch). Il regroupe des plateformes pour les véhicules (www.autoscout24.ch, www.motoscout24.ch), l’immobilier (www.immoscout24.ch),petites annonces (www.anibis.ch) et en matière d'assurances et de finances (www.financescout24.ch. L’entreprise appartient à Ringier SA (50%) et à la société d’assurances suisse la Mobilière (50%).

ImmoScout24